It was 20 years ago today…

18 novembre 2014 Aucun commentaire »

J’ai appris ce matin le décès d’un vieil ami, White Wizard, Pascal Alain de son vrai nom. C’était dans le temps que les internets étaient nouveaux… ‪#‎trax‬ sur IRC, Wave of Weirdness et les autres BBS du 418…

Nicolas Roberge lui rend hommage sur son blogue en présentant l’art ASCII qu’il avait créé pour TraxWeekly à l’époque.

Je suis content d’avoir renoué contact avec lui ces dernières années, grâce à Facebook entre autre. Puis ce matin, j’écoute du Seal en sa mémoire, parce qu’il me répétait souvent que mes compositions ressemblaient à du Seal. Bel encouragement pour persévérer. Merci WW !

Défi de lecture

17 novembre 2014 Aucun commentaire »

Tableau de points

Je participe au Grand défi de littérature québécoise, qui consiste tout simplement à lire des bouquins québécois et à accumuler le plus de points possibles tout en faisant de sympathiques découvertes.

Lire le reste de cet article »

Je me souviens…

27 mars 2014 1 commentaire »

L’inspiration provient parfois d’événements inattendus. J’ai assisté à la conférence de Sylvain Carle au Web à Québec et je me suis laissé prendre au jeu de ce passionné de technologie et de culture. Il a été déstabilisant, débutant sa conférence par une citation du refus global : « Les frontières de nos rêves ne sont plus les mêmes. » Ces quelques mots sont encore vrais aujourd’hui. Ils prennent même un tout autre sens puisque ces frontières sont virtuelles et changeantes.

Sylvain nous a parlé de culture québécoise, avec tout l’amour et l’attachement qu’un expatrié peut ressentir face à sa terre d’origine. Il nous a demandé, à nous les gens du Web, de prendre en main notre culture, de la numériser, de la mettre en ligne, pour qu’elle puisse vivre pour toujours. On le sait, ce qui est sur le Web reste sur le Web. Lire le reste de cet article »

Présentations du Web à Québec 2014

24 mars 2014 Aucun commentaire »

Web à Québec 2014

Voici les « slides » de présentations et conférences qui ont été faites lors de l’événement Web à Québec 2014.

Je vais mettre à jour cet article à mesure que je prend connaissance de la disponibilité d’autres présentations. S’il manque quelque chose, vous pouvez me le mentionner @patrickmatte sur Twitter.

Lire le reste de cet article »

L’album Time de Electric Light Orchestra

19 juillet 2013 Aucun commentaire »

À la fin des années 70 et au début des 80, j’ai grandi en écoutant de la bonne musique. Cette bonne musique incluait souvent des harmonies vocales et des arrangements bien ficelés. Du bon pop: The Beatles, The Beach Boys, Thriller de Michael Jackson, Paul McCartney & Wings et la bande originale de Xanadu, le film-comédie musicale. Ce dernier n’a pas eu un énorme succès, mais il contenait une musique du tonnerre, composée en grande partie par Jeff Lynne et interprétée par son groupe, Electric Light Orchestra (ELO).

J’ai fait une belle découverte musicale cette semaine. C’est en peu le chainon manquant entre Xanadu et les Traveling Wilburys (un autre projet de Lynne en 1986). C’est un album qui avait reçu des critiques mitigées à l’époque, mais qui est beaucoup plus apprécié par les mélomanes d’aujourd’hui. On écoute des groupes comme MUSE et il est facile de faire le lien dans l’esthétique de leurs musiques respectives.

Time, c’est l’histoire d’un homme qui voyage dans le temps, de 1980 à 2095, et qui doit s’adapter à son nouvel environnement. La musique qu’on y retrouve est fortement ancrée dans son époque : le début des années 80. Synthétiseurs, vocodeurs, thématique de science-fiction. On se sent dans l’espace. On se sent dans un roman de Douglas Adams. On se sent aussi dans une période charnière de la musique : on comprend que le compositeur a accompli tout ce qu’il pouvait accomplir avec ces sonorités. Ce n’est pas pour rien que l’album suivant de ELO est complètement différent, et que la musique en général a été révolutionnée à ce moment avec l’arrivée du New Wave et des gros cannons pop de 1984. C’est la dernière grande oeuvre d’une époque.

Les textures et harmonies vocales sont parfaites. Dans Hold on Tight, on retrouve un Jeff Lynne en pleine maîtrise de sa technique, pour nous faire un rock n’ roll qui commence avec un écho slapback et qui poursuis avec des voix très serrées. Pastiche? Oui mais on sent la sincérité tout au long de l’album. Ce n’est pas comme dans les années 90, où ça puait parfois le « on veut faire rétro. » Là, c’est bien fait et ça offre quelque chose de plus qu’une simple imitation.

Écouter Time en entier est un plaisir pour l’oreille. Les mélodies sont mémorables et on fredonne une bonne partie de l’album après quelques écoutes seulement. Je vous laisse avec deux vidéos tirés de l’album. C’est vrai qu’ils font très 1981. Vous avez la permission de sourire. :)

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie dans l’app Mailbox

2 juin 2013 Aucun commentaire »

L’équipe de Mailbox ont choisi une de mes photos comme Today’s Photo de leur application iOS. C’est plus d’un million d’utilisateurs à travers le monde qui ont vu pendant vingt-quatre heures l’Acropole des Draveurs du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Ça fait une belle visibilité pour mon fil Instagram et pour nos richesses naturelles québécoises.

2013-05-31 15.47.24

4 étoiles pour Me

6 mars 2013 Aucun commentaire »

Mai 2011, j’écris sur mon blogue à propos de Me, un band méconnu et très prometteur. Je publie même une petite entrevue avec le guitariste du groupe.

Février 2013, 21 mois plus tard, le magazine Rolling Stone déclare que c’est un groupe à surveiller et donne 4 étoiles à son premier album. Lire le reste de cet article »

2012 en 50 bouquins

27 décembre 2012 Aucun commentaire »

Il y a un an, j’ai découvert Goodreads, un réseau social pour les amateurs de lecture. On y trouve une base de données de millions de livres, qui a l’avantage d’être « crowdsourcée », donc bien informée même pour les ouvrages un peu moins populaires.

Reading Challenge

Chaque année, le site lance un « reading challenge », un défi de lecture pour ses membres. Chaque membre choisi combien de livres il veut lire durant la prochaine année et il le partage publiquement, question de se mettre un peu de pression et d’en faire un réel engagement.

L’an dernier à pareille date, je m’étais fixé le but de lire 25 livres en un an. J’en ai finalement lu le double (voir la liste des 50 livres que j’ai lus en 2012). Ç’a été toute une aventure.

Des essais, de la littérature, des livres de photographies, de technologie, des grands classiques. Le livre à l’ère du Web peut sembler archaïque, surtout pour un geek comme moi. Pourtant, la lecture permet de prendre du recul face à un sujet et très souvent d’en acquérir une vision exhaustive. Je trouve aussi que la lecture est une forme de méditation : c’est une activité qui me force à ralentir le rythme pour un temps.

Si vous avez le goût de lire, voici mes coups de coeur parmi mes 50 livres lus cette année… Lire le reste de cet article »